Clarisse CREMER, 12ème et 1ère femme du Vendée Globe

La navigatrice de Banque Populaire X a franchi la ligne du Vendée Globe à 16 heures, 44 minutes et 25 secondes (HF). Clarisse a ainsi bouclé son tour du monde en 87 jours, 2 heures, 24 minutes et 25 secondes. Elle devient la femme la plus rapide du Vendée Globe, s’offrant le record d’Ellen MacArthur (94 jours, 4 heures et 25 min en 2001). Surtout, Clarisse a démontré un sacré courage malgré les difficultés, cinq ans après avoir découvert la course au large et deux ans après ses premiers bords en Imoca.

Crédit Photo : Jean-Louis CARLI

Le Vendée Globe, « une vraie leçon de vie »

Son objectif ? « Trouver le bon équilibre entre tirer le meilleur parti de mon bateau et gérer mon rythme à bord ». Chaque petit pas est une victoire : dépasser la latitude de Salvador de Bahia (elle n’était jamais descendue plus au Sud), franchir le cap de Bonne Espérance, découvrir les mers du Sud où « les albatros brisent la monotonie ». À force d’engranger les milles, elle confie « finir par se contenter de peu » et l’on sent, au travers de ses prises de parole, qu’une confiance est en train de naître. « C’est une histoire de compromis entre aller vite tout le temps et me préserver. J’apprends à me connaître. C’est une vraie leçon de vie ».